Réalisez vous-même des photos produits e-commerce de haut niveau

Auteurs : Vincent Krasinski & Clément Garcia

Photo produit ©Nike

Se lancer dans l’aventure du e-commerce nécessite de l’organisation et de l’auto-formation. Il en sera de même avec vos photos produits. Une fois le visiteur arrivé sur votre site, un des leviers de vente les plus puissants réside dans la confiance que le shooper vous accordera. 4 facteurs vous permettront de magnétiser votre shopper et de faire briller ses yeux de bonheur :

  1. de très bons avis clients ;
  2. une belle expérience utilisateur lors du parcours de vente
  3. des contenus écrits pertinents (descriptions…) ;
  4. et bien entendu des photos produits de qualité permettant de scruter le moindre détail.

Vos photos sont votre première vitrine, un principe adopté dès sa génèse par AirbnB pour attirer (avec succès) des voyageurs et les transformer en clients. Des boutiques comme Sklum ont transcendé cette idée en l’élevant au rang de véritable fondement de leur modèle avec des décors immersifs de grande qualité. D’autres comme Artoys ont opté pour une approche plutôt minimaliste laissant toute sa place au produit et à ce qu’il exprime, tandis que Lacoste aura une utilisation exclusive de modèles homme et femme affirmant leur positionnement et donnant d’autant plus de personnalité à sa marque.

Exit les photos réalisées avec le dernier iPhone ou les packs de photos impersonnelles fournies par le fabricant (le même pour tous ses distributeurs 🙁 ), nous vous décrivons dans ce billet une méthode simplifiée destinée à réaliser vous-même des photos produits de haut niveau. Il vous faudra investir de manière raisonnable dans un petit studio photo et un peu d’informatique, mais c’est le prix de l’indépendance !


Quelques pré-requis pour démarrer vos photos produits

  • Des connaissances de base en photographie et de l’utilisation d’un boitier reflex. Cette vidéo vous explique tout sans maux de tête.
  • Un boitier reflex numérique avec un emplacement pour fixer un déclencheur de flashs. Comme ce Canon 7D, ou ce Canon 4000d.
  • Un trépied ou un support pour le boitier
  • Un objectif 80/120 mm
  • 3 flashs et leurs modeleurs (la marque importe peu pour démarrer)
  • Une table, un fond blanc ou de couleur
  • Un peu de patience

L’équipement informatique adéquat

Pour récupérer, traiter et archiver vos prises de vue numériques, vous avez besoin d’un ordinateur (mac ou PC) connecté à votre appareil photo. Nul besoin d’un matériel démesuré, en réalité quasi tout type d’ordinateur peut faire l’affaire. Cependant, compte tenu du poids très important des images et des délais de traitement long des « petits » ordinateurs, si vous réalisez régulièrement des shootings, investissez tout de même dans un matériel performant comme un petit iMac.

Raccorder son ordinateur à son appareil photo

Raccorder votre ordinateur à votre appareil photo

Ensuite, installez une suite de logiciels pour votre prise de vue, vos développements et vos retouches. Bien que le logiciel fourni par le fabricant de votre appareil photo soit gratuit, les logiciels Adobe, eux ne le seront pas, vous devrez donc vous affranchir de 12 euros par mois TTC pour utiliser Photoshop et Camera Raw.

Logiciels photo e-commerce

Organisez ensuite un DOSSIER de classement et gestion de vos prises de vue. Ce dossier s’organisera selon l’arborescence suivante :

Organisation photo e-commerce

Afin de faciliter votre future activité, le « dossier produit » (« Modèle 2 » ici) sera nommé avec la référence du produit (selon les normes en vigueur de votre secteur, ou selon votre système de classement interne utilisé sur votre site web…) ex REF246-341-Sneaker-Flower-Power. Nous vous conseillons par ailleurs de nommer vos photos directement avec un nom qui favorisera le référencement de votre futur produit par les moteurs de recherche. ex : chaussure-running-nike-flower-power-homme.jpg

Votre « dossier produit » contiendra plusieurs sous-dossiers pour ranger les fichiers de travail de production de vos photos selon les 4 étapes suivantes :

Prise de vue photos ecommerce

Notez que le détourage et l’ajout d’un fond n’est pas obligatoire. Ceci étant, nous vous le conseillons vivement pour plusieurs raisons :

  • Votre boutique sera plus homogène. Avec un catalogue multiproduits, vos produits ne peuvent techniquement jamais être éclairés de la même manière. Ils n’auront donc jamais les mêmes ombres s’ils sont de différentes natures (vêtements, chaussures, sacs par exemple) ce qui peut, dans certains cas, donner des vues de catalogues disgracieuses. L’applat de couleur uniformisera l’ensemble.
  • Vos images seront plus légères : un fond non uni possède des millions de couleurs, tandis qu’un aplat de couleur en post-production n’en aura qu’une seule. Votre photo gagnera énormément en poids ce qui est très important pour votre référencement sur les moteurs de recherche.
  • Votre boutique bénéficiera d’une apparence pro dans les marketplace comme Google Shopping ou Amazon (ce qui est loin d’être le cas de toutes les boutiques) (si vous utilisez les flux de produits pour les marketplaces)

Préparez votre prise de vue

Étape 1 : définissez vos normes de prise de vue

Comme dans un rayon de magasin physique, l’homogénéité et l’organisation sont très importants et rassureront vos visiteurs. Par ailleurs, contrairement à un magasin physique, il n’y aura pas la possibilité de toucher ou faire tourner le produit pour le regarder de plus prêt. En ce sens, vous devez définir des normes de présentation :

Définissez tout d’abord la norme de présentation de la photo principale du produit (visible en premier dans les listes de votre catalogue). Ici, la chaussure sera toujours présentée posée sur le sol, en vue de gauche, sans modèle (h/f).

Prise de vue photos ecommerce

Vues principales de chaussures sur le site de vente en ligne de Nike

Définissez ensuite les normes des photos pour les galeries (photos supplémentaires de détails des produits)

Les set-ups n’ont de limite que votre imagination, on y retrouvera ses 3 piliers :

Les angles de prise de vue

  • De face
  • Côté droit
  • Côté gauche
  • De dos 3/4

Les cadrages spéciaux

  • Zoom sur une zone de a chaussure
  • Semelle (coussin)
  • Tissus

La direction artistique

  • Avec ou sans modèle (homme/femme)
  • Avec ou sans décors
  • Packshot (le produit avec son packaging)
  • Photos en situation (un coureur sur piste par exemple)

Prise de vue photos galerie ecommerce

Vue de la galerie d’une paire de chaussures sur le site de vente en ligne de Nike

Étape 2 : le matériel de présentation

Après avoir choisi les normes de cadrage idéales, munissez-vous de supports ou socles pour maintenir ou présenter vos produits. Ils disparaitront au détourage, mais leur présence dans l’environnement du produit peut créer des perturbations de la lumière comme des ombres ou des reflets, donc, plus ils seront discrets, mieux ce sera.

Exemples pour les chaussures

  • Des petites tiges en plexiglass ou en metal noir mat ;
  • Du fil de pêche pour créer suspensions depuis le plafond ou une perche;

Exemples pour des gants

  • Une main dans le gant
  • Une main mannequin en plastique

Étape 3 : le nettoyage

Pour des photos réussies et qui vous ne demanderont pas trop de retouches, pensez à bien nettoyer et dépoussiérer chaque produit. C’est capital pour gagner un temps précieux en évitant des retouches d’images fastidieuses. Pour ce faire, utilisez un chiffon doux ou pourquoi pas un plumeau anti-poussière antistatique. Il est fort possible que de la poussière se dépose à nouveau sur l’objet. Gardez toujours à portée de main une soufflette pour l’enlever rapidement. Portez des gants pour éviter les traces de gras de doigts, surtout sur les métaux.


Construisez un catalogue de photos produits homogène

Pour donner une bonne impression et rassurer vos visiteurs, il faut une bonne homogénéité visuelle des produits de votre catalogue. L’homogénéité visuelle est cette impression que toutes les photos ont été faites au même moment, dans les mêmes conditions, par la même personne. Les couleurs (les blancs, les logos, les revêtements…), la lumière et les ombres (direction, intensité, douceur…), les reflets (sur les surfaces métalliques chromées et glossy notamment) doivent être homogènes d’un produit à l’autre même si les photographies ont été réalisées à plusieurs mois d’intervalle.

Galerie photos ecommerce

Unité des éclairages et des fonds dans cette vue homogénéisée du catalogue de vélos en ligne de Lapierre

Unité des éclairages et des décors dans cette vue homogénéisée du catalogue en ligne de mobiliers de Sklum.


L’idéal est donc de fonctionner par séries de photos : lors d’une séance photo « chaussures », on ne photographiera que les chaussures les unes après les autres avec – idéalement –  les mêmes réglages (flashs, boîtier, disposition des produits) d’un modèle à l’autre. Il faut donc maintenant définir, régler et garder précieusement chaque set-up (installation) pour chaque type de prise de vue en listant les paramètres suivants:

  • Emplacement de mon produit (sur une table, sur un socle rotatif, suspendu avec fils de nylon…)
  • Gabarits de prise de vue (angles rapportés sur cartons, repères, mesures…)
  • Emplacement des éclairages
  • Emplacement des réflecteurs (croquis, photos, les deux…)
  • Réglages et emplacement des flashs ?
  • Qualité ou composition de l’environnement qui se reflètera sur vos objets (pour les «chromes» il doit notamment être le plus noir possible)
  • Pour l’appareil photo : l’ouverture et la vitesse d’obturation.

Par ailleurs, vous associerez à chaque set-up sa photo témoin (la photo type réalisée et réussit avec ce set-up)

studio photo ecommerce

Préparez votre studio

Afin de maîtriser au mieux votre éclairage, veiller à occulter toutes sources de lumière, les fenêtres par exemple ; les murs blancs, les meubles ou les vêtements clairs sont des sources de lumières passives qu’il faut obscurcir. Agencez et réglez le studio en fonction du set-up que vous avez défini, puis démarrez votre séance. Un exemple fonctionnel de set-up type :

Configuration studio photo ecommerce

Développez vos photos produits… oui oui même en numérique

Pour cela, glissez votre fichier .raw sur l’icône de Photoshop, Caméra Raw se lance. Ajustez votre photo très finement, sa balance des blancs, sa lumière, ses ombres, ses couleurs et sa netteté. Vous ne savez pas comment régler votre photo ?  Référez-vous à une photo produit existante dans une boutique en ligne de marque connue.

  1. Faites la balance de vos couleurs
  2. Ajustez la netteté
  3. Exportez au format .psd

Couleurs photos ecommerce

Traitez vos photos

Avec un logiciel tel que Photoshop, vous avez les moyens de «nettoyer» les imperfections de vos photos (poussières, défauts, traces…). Il permet également le cadrage, le détourage, mais aussi le «trucage».

1 – Ouvrez votre photo au format .psd

Retouchez les imperfections avec les outils Tampon, Correcteur localisé, ou au pinceau par exemple jusqu’à obtenir un produit sans imperfections.

Retouche photo ecommerce

 

2 – Détourez le produit avec l’outil Plume

détourage photos ecommerce

3 – Recadrez ou redressez au besoin, et ajoutez un fond de couleur uni

Redressement photo ecommerce

3 – Exportez auformat .jpg qualité maximum.

… Au format jpg, à la taille et au poids préconisés par votre prestataire ecommerce.

C’est fini, vous pouvez faire de même avec tous les produits de votre catalogue.

 

Ci-après, une série de photos produits réussie chez Nike.

Photos produits ©Nike

Découvrez la nouvelle
intelligence de projet Partner

Nous défendons une nouvelle façon d’exercer notre métier en proposant plus de valeur, en travaillant différemment avec nos clients. Nous sommes là où vous nous attendez, à la bonne place, au bon moment. À vos côtés, nous co-construisons la solution dont vous avez besoin pour réussir.

En savoir plus

Vous êtes sur la bonne planète
#parlons

Rejoignez nous sur LinkedIn, Facebook, YouTube, et Instagram